a_propos.jpg

Actualités

Un nombre ahurissant de 868 règlements fédéraux, provinciaux et municipaux touchant l'exploitation des dépanneurs au Canada ont été recensés cette année par l'Association canadienne des dépanneurs en alimentation (ACDA).

 

Ces règlements entraînent des coûts estimés à 225 M$ par année pour l'ensemble des dépanneurs, selon le Rapport annuel sur l'industrie 2013 de l'ACDA, dévoilé à Montréal à l'occasion de la réunion annuelle des détaillants, distributeurs et manufacturiers.

« Le volume de réglementation affectant nos membres au Canada fait peser une réelle menace sur notre industrie, » a déclaré Michel Gadbois, vice-président principal de l'ACDA. « En éliminant les règlements désuets, en simplifiant les autres et en évitant de nouvelles réglementations superflues, nous pouvons améliorer la rentabilité de nos membres et contribuer à la vitalité de l'économie canadienne en général. Pour cette raison, nous appelons les gouvernements à alléger ce fardeau, ce qui devrait permettre la création de milliers d'emplois additionnels et la préservation d'un modèle d'entreprise familiale unique qui génère des milliards en recettes fiscales. Nous travaillons déjà avec plusieurs provinces et le gouvernement fédéral à une réglementation plus intelligente, c'est-à-dire considérée comme efficace et pertinente tant par l'industrie que le gouvernement, » a-t-il ajouté.

La surréglementation nuit de manière significative à la rentabilité des dépanneurs. Selon le plus récent rapport de l'industrie de l'ACDA, les ventes des dépanneurs en 2012 ont franchi pour la première fois la barre des 40 G$ (une augmentation de 3,28 % par rapport à 2011). Toutefois, en raison de l'augmentation des coûts (y compris le coût de la conformité réglementaire qui est en expansion), la menace de la contrebande du tabac, des frais de cartes de crédit et des pressions concurrentielles, l'industrie a perdu collectivement environ 254 M$ en 2012 alors qu'elle a réalisé un profit de 1 G$ en 2011. Seuls les deux tiers (66,2 %) des dépanneurs traditionnels (sans essence) ont réalisé un bénéfice l'an dernier.

Photo : Michel Gadbois, vice-président principal, Association canadienne des dépanneurs en alimentation (ACDA), Alain Bouchard, président et chef de la direction, Alimentation Couche-Tard et Alex Scholten, président, ACDA.

Crédit photo : Groupe CNW/Association canadienne des dépanneurs en alimentation (ACDA)

www.acda-aqda.ca

réalisation et hébergement par tegara.ca